Alain Germain

 

Fragments de mémoire


du 15 janvier au 4 mars 2015

 

 

« Alain Germain délaisse les lieux des rétrospectives, que son œuvre a connus, partant pour un voyage nomade dans l’intermittence de la mémoire, cherchant dans la boutique obscure des souvenirs, des journaux, des bibliothèques, des tessons de vie, des éclats d’instantanés de spectacles vivants s’étageant depuis plus de quarante années. De ceci, il reste des dispositifs composites rassemblés en quadrilatères, fragments mémoriels d’objets, disparus mais revenants, parcellaires mais plus intenses, fixés par la sédimentation de l’expérience qui traverse la perte des objets, mosaïque ébréchée et fresques recomposées d’œuvres recomposables à l’infini. »

Vincent Vivès

Mis à jour ( Mercredi, 11 Février 2015 15:44 )